Comprendre

De la prévention des RPS à la promotion de la QVT

Chapô

De nombreuses structures publiques ont réussi à produire des plans d’actions pour prévenir les RPS, sans toujours parvenir à une prévention effective... L'approche par la qualité de vie au travail (QVT) propose une alternative, construite sur les ressources de l’activité plutôt que sur les risques. Mais quand et comment changer d’approche ?

Corps

La seule prévention du risque montre ses limites

Dans les entreprises comme dans les structures publiques, beaucoup d’actions ont été menées sur le registre de la prévention des risques psychosociaux (RPS). Pour autant, elles peinent souvent à aller jusqu’en prévention primaire, c’est-à-dire à toucher aux causes liées à l’organisation du travail.

Dans le secteur public en particulier, de nombreuses réorganisations sont menées sans véritablement prendre en compte les conditions de travail. Les actions de prévention des RPS qui peuvent être menées sont alors plutôt curatives.

L’approche « Qualité de vie au travail » (QVT) veut dépasser ces difficultés. Elle s’appuie sur une démarche permanente prenant en compte le point de vue des agents le plus en amont possible dans les décisions d’organisation des activités et des services. Elle cherche également à combiner amélioration des conditions de travail et amélioration de la qualité du service public, le lien entre les deux ayant été établi.

Une différence d’approche avec la QVT

La démarche QVT se veut une démarche plus globale qu’un plan d’action RPS. Plus proche d’une démarche d’amélioration continue, elle vise à faire entrer le sujet de la qualité de vie au travail dans toutes les décisions d’organisation de la structure. Elle permet aussi d’entrer sur les sujets de conditions de travail par la question de la qualité du service rendu au public, thème majeur porteur de sens pour les agents publics.

Le sujet de la prévention des risques, des RPS en particulier, n’est pas évacué pour autant. Il est un des aspects de la démarche QVT, mais cette fois-ci replacé dans un cadre plus large et non plus réservé aux seuls acteurs de la prévention.

L’approche QVT conduit en effet à travailler sur les questions concrètes du travail. Sans exclure des questions d’aménagement secondaire de la vie au travail (ex. conciergerie, aménagement d’espaces de convivialité, etc), les démarches QVT visent d’abord et essentiellement à intervenir sur les questions d’organisation, en s’appuyant sur la participation des agents. En particulier, à l’occasion de projets de changement, qui permettent des expérimentations qui seront évaluées. Les démarches QVT impliquent aussi un dialogue social soutenu pour conduire les actions.

Entrée par le plan d'action Démarche QVT

Un thème d’action

Une démarche continue

Réduire les risques au travail

Développer des conditions de l’engagement des agents

Une démarche de prévention des risques

Une démarche stratégique pour prendre en compte le travail et le point de vue des agents dans les décisions d’organisation

Une entrée seulement prévention

Une entrée double : qualité du travail et des conditions de travail, et qualité de service

Le plus souvent à partir de problèmes évoqués

Démarche souvent utilisée dans des projets de transformation

Appui sur des expérimentations

Les acteurs de prévention

Les acteurs impliqués : élargissement au niveau stratégique, conception, organisation, management, RH, ...

Une réponse à une obligation réglementaire (EVR, DU)

Une démarche volontaire en lien avec le dialogue social

Analyse comparée des deux approches dans une université

Afin de mieux percevoir la différence d’approche « RPS » et « QVT », voici l’exemple d’un établissement universitaire ayant expérimenté les deux entrées. Dans cette université, on constate un nombre très important d’étudiants en 1ère année générant des demandes nombreuses et variées, source de tensions avec l’ensemble du personnel universitaire. A partir de certains problèmes repérés dans les relations aux étudiants en 1ère année, les acteurs de l’université avaient le choix de chercher à les résoudre par une démarche classique de prévention, ou bien dans le cadre d’une démarche QVT. Deux approches avec des caractéristiques différentes, qui peuvent être résumées de la sorte :

Démarche prévention des risques Démarche QVT

Problème : comment prévenir les risques d’incidents liés aux relations avec les étudiants de 1èreannée ?

Problème : comment améliorer l’accueil et la gestion des étudiants de 1ère année ?

Entrée : prévention des risques ; dimension corrective

Entrée : qualité du service rendu aux étudiants ; dimension prospective

Acteurs impliqués : acteurs de la prévention et agents de l’université

Acteurs impliqués : acteurs de la prévention, agents de l’université, acteurs participant à la définition du cadre d’accueil des étudiants (communication, informatique gestion des espaces de travail, etc), représentants des étudiants

Démarche : démarche participative avec les agents

Démarche : démarche participative avec toutes les personnes impliquées + expérimentation de diverses solutions et évaluation par les acteurs

Sorties : dimension corrective des situations sur les questions d’organisation du travail, relations inter services, management, espaces et temps de travail, formation, etc…

Sorties : dimension prospective avec un projet d’amélioration de l’accueil et des sujets d’expérimentation touchant à l’organisation du travail, les relations inter services, management, espaces et temps de travail, formation, etc…

L’université a choisi de conduire une démarche QVT associant tous les corps d’agents, dans leurs différentes composantes, et des représentants étudiants. A partir d’une question « comment améliorer l’accueil des étudiants de 1ère année, les acteurs ont ainsi identifié et développé des actions pour réorganiser les services, développer la coopération entre professionnels, ou encore faciliter la communication. Une démarche complète a ainsi été installée qui semble avoir porté ses fruits.

RPS, QVT, comment réussir la transition

Beaucoup de structures publiques ont construit des plans d’actions pour prévenir les RPS. Puis elles ont investi fortement dans la mise en œuvre de ces actions. Si elle est lancée, la démarche QVT ne vient pas annuler toutes ces actions : elle vient plutôt leur donner une nouvelle impulsion et surtout une nouvelle ampleur.

Lorsque la décision est prise de basculer de l’approche RPS vers la QVT, une solution pour organiser la transition consiste à passer par une étape d’évaluation des actions RPS. Celle-ci va permette de tirer des enseignements des plans d’actions RPS, de repérer les acquis et limites du travail réalisé. L’expérience montre l’intérêt de ce type d’évaluation, tant sur le fond de actions de prévention que sur la relance de la dynamique des acteurs. 

Des actions peuvent alors être engagées et fédérées dans une démarche QVT, en mettant l’accent sur : l’organisation de l’expression pérenne des agents sur leur travail, le soutien à l’encadrement dans son rôle de régulation auprès des équipes et de soutien à des démarches participatives ainsi que la gestion anticipée de projets de changement qui associe le plus en amont possible les agents, des actions d’amélioration construites tant sur l’amélioration des conditions de travail que l’amélioration de la qualité du service . Des expérimentations peuvent aussi être menées dans certains services avec des méthodes d’évaluation participative ou embarquée. Ces actions peuvent être fédérées dans une démarche QVT explicite ; elles peuvent aussi résulter d’une démarche QVT négociée plus globale.

Ressources vidéo

Fonction publique : des RPS à la QVT ...

L'approche par la QVT est construite sur les ressources de l’activité plutôt que sur les risques. Ma...

Voir la vidéo

Pour prévenir, entrer par les RPS ou par la QVT ?

Après avoir rappelé l'évolution de la prise en charge de la santé au travail au fil du temps, Jack B...

Voir la vidéo

Privilégier une approche par les risques ou par la QVT ?

Dans un contexte sans risque psychosocial majeur, faut-il privilégier une approche de type "qualité ...

Voir la vidéo

Autres ressources pour l'action

Site de la HAS : dossier QVT-Qualité des soins

Sur le site de la Haute Autorité de Santé, une page de la section Outils, guides et méthodes dédiée ...

Type