Dans un ministère, mettre en discussion l’organisation du travail hybride avec les EDT

10 mai 2024

Le travail hybride est désormais une forme d’organisation très présente dans les administrations. Mais comment parvenir à prendre en compte à la fois la qualité de vie au travail des agents et la qualité du service rendu aux usagers ? Les espaces de discussion sur le travail (EDT) expérimentés dans une direction régionale du ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique et ont permis d’améliorer les modalités d’organisation et de fonctionnement collectif. Retour sur la méthodologie déployée.

Ministere

Dans un ministère, suite à la mise en place accélérée du télétravail en contexte de crise sanitaire, les agents et les encadrants ont rencontré des difficultés à trouver un équilibre dans l’organisation du travail entre le présentiel et le distanciel. Des tensions sont apparues entre les agents, mais aussi entre les encadrants et les agents. Pourtant chacun s’accordait à dire que le télétravail constituait une évolution satisfaisante, permettant de gagner en articulation des temps personnels et professionnels, mais aussi en efficacité pour le service.

Sollicitée, l’Anact a proposé à ce ministère d’expérimenter différentes actions dans plusieurs directions nationales et régionales. Dans l’une des directions régionales, des espaces de discussion sur le travail ont été testés.

Dans un premier temps, des espaces séparés agents et encadrants ont été créés afin d’identifier les problématiques et les actions pertinentes adaptées à chacune de ces populations. En parallèle, quatre thèmes de travail communs aux agents et encadrants ont été identifiés pour construire de nouvelles manières de travailler ensemble en articulant présentiel et distanciel :

  • Les pratiques managériales
  • Les modalités d’organisation et de fonctionnement collectif
  • Les modes de communication et de collaboration
  • Les équipements numériques et leurs usages

Dans un second temps, le comité de pilotage paritaire du projet a souhaité tester et expérimenter des espaces de discussion à l’échelle des équipes. L’hypothèse était que la modalité proposée séparément aux agents et aux encadrants pouvait être utile au niveau des équipes pour que chacune d’entre elles puisse travailler ensemble à un fonctionnement adapté à son propre système, à son propre service et à ses propres métiers.

Une fois constitués sur la base du volontariat, ces espaces de discussion par service et par métier se sont déroulés en trois étapes

  • un premier temps de cadrage, très important, dans lequel on se met d’accord sur le rôle de chacun : qui prend des notes, qui anime les échanges, qui fait les comptes-rendus, quels objectifs à atteindre, sur quel périmètre travailler (son équipe ou élargi à d’autres …).
  • Un second temps durant laquelle l’équipe analyse des situations très concrètes de travail de manière collective, puis propose des solutions aux problématiques rencontrées. On laisse ensuite le temps à chaque équipe d’expérimenter ces solutions.
  • Un dernier temps dédié à un retour d’expérience sur les actions qui ont pu être testées, qu’on ajuste si besoin ou que l’on arrête si elles se révèlent finalement non pertinentes.

A l’issue de cette expérimentation, le comité de pilotage paritaire de la direction régionale s’est accordé sur l’idée que les espaces de discussion sur le travail étaient utiles, mais que leur mise en place devait s’accompagner d’une formation pour faire évoluer les pratiques managériales. Conçue avec des encadrants volontaires, cette formation à l’animation des espaces de discussion sur le travail est désormais proposée aux encadrants, mais aussi aux agents, pour que chacun puisse être acteur de ce nouveau dialogue professionnel.

Capitalisant sur cette expérimentation réussie en région, le ministère a produit dans la foulée un guide sur la discussion sur le travail en contexte de transformation. Un dispositif de formation pour déployer cette nouvelle manière de faire dans l’ensemble des directions est également proposé.

 

Pour aller plus loin ...

La méthodologie Anact pour mettre en oeuvre des EDT dans la Fonction publique

La méthodologie Anact pour animer des EDT dans la Fonction publique

 

Crédits photo : extrait vidéo Ministère de l'économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique.

Lire aussi

30 nov 2023

Hôpital Femme Mère Enfant de Lyon : mettre le travail en discussion pour réussir la fusion

Lors de la fusion de deux établissements des Hospices Civils de Lyon (HCL), des réunions d’analyse...

Lire la suite
16 oct 2023

À l’hôpital Pitié-Salpêtrière AP-HP, des espaces de dialogue sur le travail pour s'attaquer au turn-over

Confronté en 2019 à un turn-over élevé du personnel soignant, le professeur Antoine Monsel...

Lire la suite